AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 INTRIGUE N°1 • première partie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Harlei Ryle
she fell into a summer night.
avatar

○ TREE LEAVES : 423

• MY HANDS BEFORE MY EYES
○ wishes for the future:
○ wolf pack:

MessageSujet: INTRIGUE N°1 • première partie.    Lun 28 Déc - 16:23

L'affaire Campuzano
intrigue n°1 première partie.
-------------------  
6h30. Des lumières aveuglantes se propagent dans les rues du quartier de Little Blues Street. Des lumières inquiétantes. On se faufile dehors pour comprendre ce qu'il se passe. Des hommes armés et des ambulanciers devant l'appartement de madame Campuzano, la vieille pie de la ville. Des questions, des milliers de questions dans la tête. Un corps sous un drap et du sang sur la fenêtre. Que c'était-il passé? Les policiers ne veulent pas répondre, ils sont sous le choc eux aussi. -- Après une demi-heure à attendre, la peur dans les yeux. Une réponse vient éclairée les âmes des habitants, des mauvaises nouvelles arrivent petit à petit aux oreilles. Un meurtre, c'était bien un meurtre. Pourquoi? Pourquoi avait-on assassiné cette pauvre dame? Elle avait un sale caractère, mais ce n'était pas une raison pour l'envoyer six pieds sous terre. Maintenant, il ne restait plus qu'à élucider ce mystère et à rester sur ses gardes, le meurtrier était peut-être encore en liberté..

---------------------------------

Vous êtes dans les ruelles de Little Blues Street, vous avez entendu la nouvelle, vous regardez autour de vous, vous observez les réactions et discutez entre vous. Et si c'était vous la prochaine victime?  
○ Merci de faire des réponses courtes pour que le rp avance et qu'on passe plus facilement à la deuxième partie de l'intrigue.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yourrippedjeans.forumactif.be
Mirela Bobesko

avatar

○ TREE LEAVES : 24

• MY HANDS BEFORE MY EYES
○ wishes for the future:
○ wolf pack:

MessageSujet: Re: INTRIGUE N°1 • première partie.    Lun 28 Déc - 19:07


- à l'aube. -
Les passants se bousculent. Il encore tôt, et pourtant, ils s'entassent tous là, se dessinent un chemin pour être au devant de la scène, être les premiers à connaître l'issue du spectacle funeste. Au milieu des gens, Mirela se tiens immobile, les écouteurs glissés au creux de ses oreilles. Elle a suivit les lumières des voitures de polices qui traversaient la ville à une vitesse folle, et portée par ce besoin d'adrénaline, elle s'est retrouvée perdue au milieu des badots, poupée transparente. La musique résonne dans ses oreilles. Un peu plus tôt, elle se tenait derrière les rideaux de la chambre d'hôtel, bercée par les ronflements irréguliers de ce compagnon de fuite. C'est derrière les vitres embuées qu'elle avait d'abord vu, puis entendu les voitures de polices et les ambulances pressées, portées par l'urgence. La musique dans ses oreilles, elle observe les infirmiers en blouses blanches qui cherchent à dompter la panique. Il se passe quelque chose de grave, quelque chose de terrible, il suffit de lire leurs visages tirés pour le savoir. Mirela elle n'entends pas, elle voit seulement les gens qui se retournent et semblent échanger des paroles, ceux qui en larmes s'éloignent du chahut. Surement un accident de voiture,  un type ivre qui aura mit fin à la vie d'une jolie petite famille de banlieue. Quoi d'autre ? Elle s'apprête à faire demi-tour, retourner à l'hôtel, s'y enfermer pour la journée. Mais au même moment, y a les officiers de polices qui se glissent sous les barrières de sécurité. Elle ignore pourquoi Mirela, surement pour pas grand chose, encore moins pour elle. Mais dans sa poitrine son coeur s’emballe, la voilà fugitive à nouveau, la voilà effrayée. Alors Mirela recule, brusquement, et percute un inconnu derrière elle. Elle porte la main à ses lèvres, se retourne, voudrait s'excuser. Dans ses oreilles, la musique se tait. Il se passe quelque chose de grave aujourd'hui dans les rues. Quelque chose de terrible.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Farraday

avatar

○ TREE LEAVES : 224

• MY HANDS BEFORE MY EYES
○ wishes for the future: 1) find a stupid rich husband who can afford to buy me a archi dior « bar en corolle » diamond ring. 2) netflix and chill.
○ wolf pack:

MessageSujet: Re: INTRIGUE N°1 • première partie.    Mar 29 Déc - 2:28



boum, boum. ses talons claquaient le macadam, on n'aurait pu entendre que leur battement s'il n'y avait pas eu la foule de péquenauds d'une pâleur maladive qui venaient tout juste de se réveiller. l'odeur était insupportable, de le masse se dégageait ce parfum rance de sueur froide. elle en avait elle même des frissons. ce n'était qu'une journée  de plus dans la vie de lily, qu'un soleil qui s'était levé comme il avait l'habitude de le faire, qu'une robe qui la boudinait et qu'elle avait balancée sur le lit. qu'un sourire de plus à ce charmant passant, qu'un arrêt de plus au café, pour réfléchir à ses projets d'avenir avec son meilleur ami le barista, tout ça en 1H30 : le boulot commençait trop tôt, le matin.  elle avait pris l'habitude de se lever aux aurores.
elle vit les visages qui se décomposaient, elle avait d'abord cru qu'il y avait un rassemblement pour une sorte de foire à la con dont ils étaient les spécialistes, mais quand les flash de voitures de police se reflétèrent dans les vitres polarisées de ses lunettes, sa curiosité remonta d'un coup, parcourant son échine d'un autre frisson. ils étaient attroupés devant l'appartement de campuzano, l'incorruptible commère. lily prenait ses leçons de vipérisme chez elle. elle lui faisait ses fameuses tartes meringuées et lily lui faisait croire qu'elles étaient succulentes, bien qu'elles étaient à vomir. campuzano se complaisait dans ses ragots, elle préférait toujours s'occuper des oignons d'autrui plutôt que des siens. parce que les siens étaient fades, il n'apportait aucun goût à sa vie morne. c'était à son sujet que l'on pouvait dire le plus de choses, mais elle avait trouvé le moyen d'empêcher cela, en étant l'instigatrice des règles du jeu, la pute matricielle. lily prenait bien ses cours chez cette préceptrice. entendre : elle venait y prendre connaissance de tous les derniers potins. après tout, la farraday ne pouvait pas avoir des oreilles partout, alors elle reposait sur cette informatrice tristement célèbre. quand elle entendit s'élever du banc de sardines les murmures sur sa mort, elle posa machinalement sa main sur son cœur, eut un vertige. quelle hypocrisie, elle ne l'avait jamais aimée, cette grosse vache. elle espéra pendant une fraction de seconde que ce soit une mauvaise blague, comment allait-elle faire sans l'une de ses sbires ? elle se faufila pour percer le mystère, prenant soin d'éviter le moindre contact avec un pedzouille suintant le beurre de campagnard par tous les pores. c'était bien elle, la masse hideuse sous les draps. c'était bien d'elle qu'ils parlaient tous et tout ce sang fit remonter en elle le repas de la veille (pizza quatre fromages, seule, devant un épisode de jane the virgin). lily n'était pas (qu')une bitch sans cœur. la mort de campuzano l'affectait réellement. mais la peine trop brève, le deuil déjà passé, elle se mit à sentir tout autre chose : la peur. les petites villes abritent les plus grands criminels...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaël Randals

avatar

○ TREE LEAVES : 114

• MY HANDS BEFORE MY EYES
○ wishes for the future: open a hotel near the ranch.
○ wolf pack:

MessageSujet: Re: INTRIGUE N°1 • première partie.    Mar 29 Déc - 16:32

- IN -
06h57. Raphaël avait apprit quelques minutes plus tôt que quelque chose s'était passé dans les ruelles de Little Blues Street et bien qu'il n'avait pas pour habitude de s'y rendre aussi tôt le matin, sa curiosité l'avait poussé à quitter sa maison plus tôt et rejoindre le quartier voisin. Un attroupement s'était déjà fait dans la ruelle incriminée. Raphaël connaissait Madame Campazuno, il s'agissait d'une amie à sa grand-mère, bien que le brun n'ai jamais réellement comprit comment sa grand-mère avait pu être amie avec elle étant donné leur caractère différent. Mais qu'à cela ne tienne, Raphaël se sentait tout de même touchée par ce "meurtre", rien que le mot l'effrayait. Certes, elle avait un caractère assez compliqué et surtout, c'était une dame qui fourrait toujours son nez partout que cela plaise ou non. Mais de là à la tuer ? Peut-être savait-elle trop de choses sur des gens de la ville ? Mais cela voudrait donc dire que certaines personnes que Raphaël pourrait croiser tous les jours seraient capable de ... tuer ? Raphaël sentait des frissons lui remontait le long du dos tellement s'en était effrayant. Il laissait ses yeux s'aventuraient prêt des forces de polices afin d'essayer de comprendre un peu plus ce qu'il s'était passé et comment, mais impossible d'en tirer quelque chose. Mais son regard fut attiré par une jeune fille qu'il connaissait très bien, Lily. Cela ne l'étonnait même pas de la voir ainsi ici, les moindres mouvements à Eureka l'intriguait toujours, elle voulait toujours tout savoir. Peut-être qu'au fond, elle était là tout comme lui, par curiosité, par peur et par besoin de savoir ce qu'il se passe près de chez soi. De toute façon, Raphaël avait toujours du mal à voir du bon elle, même si elle est désormais la meilleure amie de sa meilleure amie.

_________________
our love story will die with us
it takes ten times as long to put yourself together as it does to fall apart. ✻ “over the course of my long life, i have come to believe that we are bound forever with those we share blood, and while we may not choose our family, that bond can be our greatest strength, or our deepest regret.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexia Keene

avatar

○ TREE LEAVES : 186

MessageSujet: Re: INTRIGUE N°1 • première partie.    Jeu 31 Déc - 12:33


(intrigue n°1, partie une)


Un petit sourire sur les lèvres, je me promenais dans les rues quasiment désertes de la ville, l'étui de ma guitare sur l'épaule à la recherche d'un coin sympathique. Mon regard parcourait se promenait sur les rares passants et quand j'en vis quelques uns se murmurer des paroles et pointer un endroit du doigt, ma curiosité fut piquer à vif. Jamais, oh non jamais, les gens c'étaient comportés comme ça depuis que je me produisais dans la rue. Au son des sirènes des ambulances et de la police, je compris que quelque chose de plutôt grave venait de se produire non loin de moi. Je me stoppai donc net dans ma progression et durant quelques instants, hésitait à aller voir ce qui était entrain de se produire à quelques rues de moi. Si j'écoutais ma conscience, je continuerai ma route, attendant de lire dans les journaux ce qui c'était passé, mais mon instinct pris le dessus. En quelques secondes, je me retrouvai donc derrière un groupe de personne massée devant un immeuble. J'aurai bien voulu demandé aux personnes à côté de moi ce qui c'était passé, mais j'avais la nette impression que tout le monde se fichait des autres, voulant simplement s'approcher le plus du drame en faisant du coude aux voisins. En voyant la police passer le cordon de sécurité, mon coeur s'accéléra dans ma poitrine et j'essayais tant bien que mal de paraître le plus neutre possible tout en me cachant derrière la personne qui se trouvait devant moi tout en lui agrippant le bras. J'avais déjà assez à faire avec la police en tant normal, je préférais donc rester dans l'ombre pour cette affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: INTRIGUE N°1 • première partie.    

Revenir en haut Aller en bas
 
INTRIGUE N°1 • première partie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réalisation d'une épée viking
» la première femme commandant d’un navire de la marine belge
» Centenaire de la première école Maria Montessori
» L'achat du "Billet" (1ère partie)
» Bébé dort désormais dans sa chambre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ○ EUREKA SPRING (US-AR). :: little blues street-
Sauter vers: