AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 drunken night (raph)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Calista Pushkin

avatar

○ TREE LEAVES : 228

• MY HANDS BEFORE MY EYES
○ wishes for the future:
○ wolf pack:

MessageSujet: drunken night (raph)   Lun 28 Déc - 0:49

- The best things suddenly happen when you are here -


21h30 – Cela faisait presque une heure que Calista attendait Raphaël au Beerhouse. Elle lui avait envoyé un message dans l’après-midi lui disant simplement de la rejoindre dans la soirée au Beerhouse. Et qu’il n’avait pas le choix. Sinon elle le tuerait. Oui, la jeune femme était toujours aussi charmante avec ses amis, surtout les plus proches. Elle n’avait même pas regardé si il lui avait répondu quand elle s’était rendue au bar. Non, il n’avait pas intérêt à avoir autre chose de prévu celui-là. Et surtout pas avec ce crétin de Dash. Voir sa face au boulot était déjà suffisant. Et si il osait le ramener, elle lui crèverait les yeux voilà. Une fois arrivée au bar, elle avait commandé une pinte en regardant la rediffusion d’un match qu’elle avait raté, puis une deuxième … et une troisième quand la rediffusion était terminée et que le premier groupe de la soirée montait sur scène pour jouer son premier morceau. L’alcool elle n’en abusait jamais au point de se rendre malade. Mais elle aimait bien atteindre ce stade où ses joues étaient légèrement rouge, quand elle ne pouvait s’empêcher de sourire et que tout le monde devenaient ses amis. Sauf les têtes de cons, qu’elle critiquait sûrement encore plus. D’ailleurs en parlant de tête de con, il y avait un type qui la collait depuis un bon moment au bar, ce qui commençait sérieusement à lui taper sur le système. Elle lui envoya son plus beau regard de killeuse, un dont sa bff aurait été fière, mais la tentative échoua. Cali elle, elle voulait s’amuser. Elle voulait boire sa bière tranquille. Elle voulait s’égosiller en acclamant les groupes qui passaient sur scène. Elle voulait danser, même si personne d’autre le faisait. Et elle voulait que Raph soit là avec elle. Mais surtout, elle voulait que ce pauvre bouseux arrête de la coller et de lui proposer un verre. En plus un verre, elle en avait déjà un. Et elle avait sauvagement envie de le lui balancer à la gueule pour lui faire comprendre. Mais une petite tape sur l’épaule l’en empêcha de peu. Et lorsqu’elle se retourna, son regard s’illumina. « MON RAAAAAPH ». Elle se jeta à son coup. Littéralement. Ce qui manqua de leur faire perdre l’équilibre et de renverser toute sa bière. Ouais, l’alcool ne la rendait pas plus gracieuse. Elle l’attrapa par la main, entremêlant ses doigts dans les siens, jeta un regard à l’autre plouc du bar et força Raphaël à la suivre. Ils slalomèrent entre les tables  et atteignirent l’endroit que Calista convoitait depuis un moment : le fumoir. Oui, elle disait tous les jours qu’elle allait arrêter, mais elle restait faible. Elle sortit un paquet de la poche arrière de son jean, alluma une cigarette avant de prendre une longue bouffée et de soupirer d’extase. Puis elle fila à Raph un coup de poing dans l’épaule. « Qu’est-ce que t’as foutu toi, pourquoi t’as mis autant de temps à venir ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaël Randals

avatar

○ TREE LEAVES : 114

• MY HANDS BEFORE MY EYES
○ wishes for the future: open a hotel near the ranch.
○ wolf pack:

MessageSujet: Re: drunken night (raph)   Mar 29 Déc - 11:43

*Il courait, le sourire aux lèvres, le cœur léger, des étoiles dans les yeux et des sentiments partout dans son corps. Elle courait elle aussi, à ses côtés, le sourire aux lèvres, les cheveux au vent, les yeux remplis d'amour, ils étaient là ensemble. Ce moment qu'il attendait depuis tellement de temps, il le vivait enfin. C'était tellement beau, tellement parfait, tellement... irréel.*   « Raph, tu vas être en retard ! », un oeil, puis le deuxième qui s'ouvre. La télévision en face de lui toujours en marche puis la tête de son frère qui passe au dessus. « T'as pas oublié quand même ? Elle serait pas contente, tu sais. » Oublié quoi ? Qui ne serait pas contente. Raphaël fronçait les sourcils en regardant son frère qui finit par rejoindre la cuisine, alors que lui cherchait à tâtons son portable pour le trouver et regarder l'heure. 21h03, oh putain, Calista, elle allait le tuer. « Elle va me tuer ! » dit-il en quittant le canapé pour monter en courant à l'étage. Un rapide coup d'eau sur le visage pour retirer toute trace de fatigue, un coup de brosse, de parfum et il remet ses vêtements en place pour paraître le plus parfait possible. Lui envoyer un message pour dire qu'il arrive ? Inutile, elle devait déjà fulminer sur place et peut-être même être déjà à son troisième verre. Peu importe, il récupérait son jeep et prit la route à l'inverse du Ranch pour se rendre rapidement au centre ville. Après quelques minutes à rouler, exactement six minutes, il se garait en face du bar et quittait sa voiture. Il y avait apparemment pas mal de monde ce soir, c'est vrai qu'un concert était prévu alors c'était normal. Se faufilant entre les gens, il aperçoit sa brune près du bar, apparemment occupé avec un autre gars qu'il ne connaissait pas et qui avait l'air plutôt lourd. Raphaël fronçait les sourcils et vint à poser sa main dans le dos de Calista pour lui montrer sa présence, ce qui ne rata pas puisqu'en moins de trois secondes elle était déjà dans ses bras. « MON RAAAAAAPH. » Un accueil comme il adorait, tiens! Envoyant un dernier regard noir au type en question, Calista les emmena à une autre table qu'elle avait certainement repéré en l'attendant, elle avait eu le temps de toute façon. Ah non, autant pour lui : le fumoir. Il oubliait parfois que sa meilleure amie était une fumeuse drogué  de nicotine, bref. Les mains dans les poches, il appuyait son dos contre le mur du fumoir alors qu'elle lui demandait pourquoi avait-il mit autant de temps. « J'me fais désirer, j'ai le droit non ? Sinon tu perds tout plaisir à me voir. » répondit Raph en ajoutant un sourire en coin sarcastique, juste pour l'embêter. De loin, il arrivait encore à voir le type de tout à l'heure et une question lui rongeait les lèvres. « Tu le connaissais le type, là ? » demandait le brun, cachant toute jalousie ne serais-ce que minime. Il avait juste l'air pas nette, c'est tout.

_________________
our love story will die with us
it takes ten times as long to put yourself together as it does to fall apart. ✻ “over the course of my long life, i have come to believe that we are bound forever with those we share blood, and while we may not choose our family, that bond can be our greatest strength, or our deepest regret.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calista Pushkin

avatar

○ TREE LEAVES : 228

• MY HANDS BEFORE MY EYES
○ wishes for the future:
○ wolf pack:

MessageSujet: Re: drunken night (raph)   Mar 29 Déc - 22:38

- The best things suddenly happen when you are here -


Calista sautillait tout en fumant sa cigarette. Parce qu’elle avait froid. Elle était ce genre de fille, la chiante du groupe qui se plaignait toujours de la température. Il faisait tout le temps trop froid ou bien trop chaud. Ou alors celle qui voulait toujours s’asseoir après avoir marché 5 minutes. Ou celle qui faisait chier en bagnole, à toujours changer la radio, gueuler sur les gens et penser qu’elle conduisait mieux que le conducteur. La Calista que tout le monde adorait quoi. La meuf parfaite comme elle disait. « J'me fais désirer, j'ai le droit non ? Sinon tu perds tout plaisir à me voir. ». Elle termina d’un trait ce qui lui restait de sa pinte. C’est-à-dire la moitié. Toujours avec classe et élégance bien sûr. Elle prit une mine boudeuse. « C’est ça, tu voulais juste me faire chier ! … Tu m’avais oublié c’est ça ? Ou tu t’étais endormi devant le replay de la saison 3 de mon petit poney ? ».  Raph est les poneys, c’était une histoire d’amour. Et c’était bien pour cela que Calista lui avait acheté un onesie poney pour noël, mais elle n’avait pas encore eu le temps de lui offrir. « Tu le connaissais le type, là ? ». Elle tira encore une fois sur sa cigarette. Arrêter allait encore devenir sa petit de résolution de nouvelle année, connerie qu’elle ne tiendra encore une fois pas et qu’elle repoussera à l’année suivante. Elle leva un sourcil et toisa son petit Raph. « Tu rêves ? Si je connaissais tous ces ploucs qui veulent approcher mon corps de rêve j’en finirai jamais. Un vrai con celui-là. J’vais devoir demander à Lily de m’apprendre à faire une vrai bitch face pour qu’on me laisse tranquille la mienne ne semble pas au point. Mais heureusement que t’es arrivé pour me sauver, j’hésitais entre lui balancer mon verre à la gueule ou lui faire bouffer sa chemise de cul-terreux. ». Non mais vraiment, les mecs étaient tellement chiants. Et tellement con. Les ignorer les rendait encore plus insistants. Les envoyer balader gentiment semblait les mettre encore plus en rut. Il ne restait plus que la manière forte pour faire comprendre à leur cerveau désertique que non, elle ne voulait pas un verre en leur compagnie plus que pourrie. Heureusement que Raphaël était là pour remonter le niveau. Calista tira une dernière fois sur sa clope avant de la jeter et de se rapprocher doucement de Raph. Elle le regarda en coin avec un petit sourire moqueur et posa ses bras sur les épaules de jeune homme. « Pourquoi t’es jaloux ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaël Randals

avatar

○ TREE LEAVES : 114

• MY HANDS BEFORE MY EYES
○ wishes for the future: open a hotel near the ranch.
○ wolf pack:

MessageSujet: Re: drunken night (raph)   Ven 1 Jan - 22:10

« C’est ça, tu voulais juste me faire chier ! … Tu m’avais oublié c’est ça ? Ou tu t’étais endormi devant le replay de la saison 3 de mon petit poney ? » Ouais, Calista et les blagues parfois, valait mieux faire comme si c'était drôle, même si ça l'est pas. Il levait ses yeux sur elle, d'un regard totalement blasé sans même prendre le temps d'y répondre. Surtout qu'en faite, il savait que dans le fond elle avait toujours trouvé cela mignon sa passion des chevaux, ça lui donnait un côté de film hollywoodien... sans le talent qui va avec, malheureusement. « Tu rêves ? Si je connaissais tous ces ploucs qui veulent approcher mon corps de rêve j’en finirai jamais. Un vrai con celui-là. J’vais devoir demander à Lily de m’apprendre à faire une vrai bitch face pour qu’on me laisse tranquille la mienne ne semble pas au point. Mais heureusement que t’es arrivé pour me sauver, j’hésitais entre lui balancer mon verre à la gueule ou lui faire bouffer sa chemise de cul-terreux. ». « Lily, sérieusement ? C'est la dernière personne à qui tu pourrais demander des conseils et encore moins là dessus. J'pas envie que tu deviennes comme elle. » Ouais, il avait pas pu s'en empêcher. Mais en même temps c'était tellement évident que c'était pas du tout un exemple cette fille-là, Raph avait juste pas envie que sa meilleure amie devienne comme elle, oh non. Elle avait trop de valeurs pour ça et même Raph n'a jamais comprit comment Calista avait pu pardonner la blonde de lui avoir fait autant de chose, parce que lui il ne pouvait toujours pas. Le garçon commençait à s'impatienter d'être dans cet endroit pour fumeur, lui qui fumait pas et bien que la fumé ne le dérangeait pas plus que ça, il pensait sérieusement qu'il serait mieux installé sur une chaise. Et puis, ses poumons le remercieraient certainement. Ses pensées firent littéralement coupé par les bras de la brune qui s'installaient sans aucunes gênes sur ses épaules alors qu'elle le regardait avec un sourire au coin des lèvres. « Pourquoi t’es jaloux ? ». Oui. « Non. » Quoi ? « Jaloux de quoi ? De ces types-là ? J'ai rien à leurs enviés moi. » répondait Raphaël en haussant les sourcils d'un air totalement nonchalant et pas du tout intéressé par le sujet. Alors que c'était totalement le contraire, mais il ne dirait jamais l'inverse. Parce que ça servirait à rien et parce que c'était totalement stupide que d'être jaloux de ce genre de type, il le savait très bien alors c'était pas utile de se rendre encore plus bête aux yeux de Calista.

_________________
our love story will die with us
it takes ten times as long to put yourself together as it does to fall apart. ✻ “over the course of my long life, i have come to believe that we are bound forever with those we share blood, and while we may not choose our family, that bond can be our greatest strength, or our deepest regret.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calista Pushkin

avatar

○ TREE LEAVES : 228

• MY HANDS BEFORE MY EYES
○ wishes for the future:
○ wolf pack:

MessageSujet: Re: drunken night (raph)   Ven 1 Jan - 23:54

- The best things suddenly happen when you are here -


« Lily, sérieusement ? C'est la dernière personne à qui tu pourrais demander des conseils et encore moins là-dessus. J'pas envie que tu deviennes comme elle. ». Parfois elle oubliait que ses meilleurs amis ne pouvaient pas se piffrer. Il fallait avouer que Lily avait été plutôt dure avec eux pendant leur jeunesse. Mais c’était du passé tout ça et Cali était passée à autre chose. Mais pas Raph. Ni Lily. Bon et puis, c’était pareil entre Dash et Cali. Mais elle faisait tout de même des efforts pour le bien de son petit Raphi, même si voir l’autre face de pépito plusieurs fois par semaine la faisait chier. Et embêtait sa sale fierté, parce que c’était la seule chose qui l’avait éloigné de Dash au fond. « Non. Jaloux de quoi ? De ces types-là ? J'ai rien à leurs enviés moi. » Elle continuait de le regarder avec son petit sourire et faisait un petit mouvement de balancier, entraînant Raph avec elle, au rythme de la musique qui provenait de l’intérieur du bar. « Même pas un tout petit petit petit peu ? ». Ok, elle le narguait vraiment. Mais elle était toujours comme ça Cali. Légèrement égocentrique. Ou imbus de sa personne. Elle aimait bien quand on prêtait attention à elle. Surtout quand c’était son Raph. Et pas les ploucs dans les bars. Et puis si elle ne pouvait pas l’embêter, ce n’était pas drôle. « Mais si un vieux lourd m’embêtait dans un bar, tu viendrais quand même me sauver et lui péter la gueule hein ? ». Puis elle retira ses bras des épaules du jeune homme. « D’ailleurs, si l’autre con insiste, on est d’accord, t’es mon mec ». Ce n’était pas la première fois qu’ils faisaient ce petit … jeu si on pouvait le dire comme ça. Quand une nana inintéressante se montrait trop insistante envers un Raphaël pas intéressé du tout, Calista arrivait à la rescousse pour faire rebrousser chemin à la pimbêche et inversement. Puis elle l’attrapa de nouveau par le bras. « Allez, je t’offre un verre! ». Elle le traîna à nouveau à travers le beerhouse pour arriver au bar. Le pauvre type était encore là, à lui lancer un regard pervers. Calista s’accouda au bar et soupira. Elle attrapa le bras de Raph qu’elle passa autour de sa taille, tentant de lancer un message au pauvre type et attendit qu’un serveur arrive pour passer sa commande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: drunken night (raph)   

Revenir en haut Aller en bas
 
drunken night (raph)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pigment Moonlight Night
» couches Sweet-Night
» One night stand
» sweet night
» Déception fard Nars "Silent night"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ○ EUREKA SPRING (US-AR). :: zach hill drive :: the beerhouse-
Sauter vers: