AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 don't worry, be happy (grayday)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lily Farraday

avatar

○ TREE LEAVES : 224

• MY HANDS BEFORE MY EYES
○ wishes for the future: 1) find a stupid rich husband who can afford to buy me a archi dior « bar en corolle » diamond ring. 2) netflix and chill.
○ wolf pack:

MessageSujet: don't worry, be happy (grayday)   Sam 26 Déc - 2:37


y a ce clodo qu'elle enjambe, chaussures mastoc qui lui pèsent aux chevilles. elle est pas très chic, aujourd'hui, la princesse. manteau pied de poule, jupe en cuir qui lui serre la taille, crop top en hiver, cheveux en bordel. elle a besoin de respirer. elle lève les yeux au ciel quand elle survole le clochard puant l'alcool à plein nez, mais elle est pas totalement sobre elle non plus. à vrai dire, elle a déjà bu deux ou trois verres. rien à foutre, elle conduit pas. c'est pas la peine de conduire, c'est tout petit ici. t'es aux pompes funèbres, tu fais un pas et t'es déjà à la piscine municipale. ah non, ils n'ont pas ça ici, ils ont rien de fun. pas un même un resto potable. enfin, ils ont bien le grill, qu'elle se dit, la jeune, en réajustant ces lunettes noires, rondes, opaques qui lui cachent ses beaux yeux bleus. (ceux qui roulent encore quand elle voit l'enseigne dudit restaurant - pourvu qu'ils y fassent de la bonne bouffe !)
lily n'est pas vraiment d'humeur, aujourd'hui. pour changer de d'habitude. un ado débile a vomi sur son bureau (et il y a eu de belles éclaboussures sur son tout nouveau chemisier), les commères du bahut ont encore piaillé à son sujet dans la salle des profs en pensant qu'elle ne l'entendrait pas, mais lily entend tout. et elle le retient, surtout. rancunière comme elle est, elle est bien partie pour les faire vivre un enfer, à ces deux truies. elles n'ont sûrement aucune idée de qui est son père ! bon, il ne s'agissait peut-être QUE du prof de littérature, mais c'était quelqu'un d'influent quand même au conseil d'administration. certaines se verront refuser quelques projets, cette année et elle crachera dans le café des autres, un de ces jours. ses lippes se déforment en un sourire maléfique. don't mess with the wrong bitch.
dès qu'elle pousse la porte, elle est envahie par ce parfum capiteux, ces effluves, cette senteur épicée qui provient des cuisines, puis cette odeur de mâle, aussi, qui rit fort au fond du grill avec ses potes. il fait une chaleur abominable. tous sont là, en famille, entre amis, entre amoureux. et elle, elle n'est là qu'avec sa plus fidèle alliée : sa carte de crédit. avec assez de sous sur son compte pour pouvoir se payer un bon gros steak. c'est son ultime souhait, sa délivrance. tout ce qu'elle veut, là, maintenant, c'est qu'on lui prépare un steak digne de ce nom et qu'on ne vienne pas l'emmerder. ça journée serait ainsi un peu meilleure.
puis le temps passe, elle est seule à table, à regarder les autres s'esclaffer. les paysans ne sont pas très habitués à bien se tenir en public. et il y a cet homme, le même, toujours. il est là, à la même place, avec le même plat. on aurait dit elle, tous les mardis. sauf qu'il doit venir là encore plus souvent, il fait presque partie du décor. lily a bien cru un jour que c'était un homme payé pour faire croire qu'il y a toujours du monde, à l'eureka grill. qui est désespéré au point de faire un job pareil ? enfin, elle peut parler, elle. madame la conseillère d'orientation.
elle roule des yeux, encore. ça doit être maladif, chez elle. et elle prend une gorgée de son coca avant de se décider à se lever.
le monsieur, il a cet air grave sur la tronche, comme s'il revenait d'un enterrement. lily ne supporte pas voir ça. ça doit être son côté mère teresa, sainte protectrice de la veuve et de l'orphelin (spider-man, quoi) qui ressort. mais elle a aucun tact, lily. elle est peu délicate. et elle s'assoit, comme une fleur. elle entre dans sa vie comme un cheveu sur la soupe. inattendue, indésirée. elle ramène son assiette et son verre avec elle.
elle hurle :
VOTRE ATTENTION S'IL VOUS PLAÎT ! C'EST L'ANNIVERSAIRE DE CE BON MONSIEUR AUJOURD'HUI ! IL FÊTE SES QUARANTE ANS !
elle applaudit bien fort et est suivie par cette bande d'andouilles de ploucs. une vingtaine de personnes, à tout casser.
JOYEUX AAAANNIVERSAIIIIIRE, JOYEUUUUX AAAANIVERSAIIIIIRE ! ♪
et ils chantent avec elle.
qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour leur apporter un peu de joie de vivre, dans ce bled.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
don't worry, be happy (grayday)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Don't worry be happy ▬ ANTOINE
» Barbie Happy Holidays 1989
» Happy Birthday Normandie
» Barbie Happy Holiday 2012
» Happy Blooming Shower Jelly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ○ EUREKA SPRING (US-AR). :: little blues street :: eureka grill-
Sauter vers: