AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i try but i don't do too well with apologies (+) adeline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hunter Grayson

avatar

○ TREE LEAVES : 60

MessageSujet: i try but i don't do too well with apologies (+) adeline   Lun 21 Déc - 15:34

Noël approchait à grand pas, mais Hunter était loin d'être prêt pour le temps des fêtes. Tout ça le rendait un peu trop nostalgique, le poussant à faire le minimum. Ayant l'habitude d'avoir l'aide d'Adeline pour les décorations et le shopping, se retrouver seul lui faisait un choc. L'année dernière, c'était la même histoire. Tout lui rappelait leurs souvenirs. Lorsqu'il décorait le sapin, mais qu'elle devait repasser derrière lui, car il plaçait les boules et guirlandes n'importe comment. Qu'elle devait l'aider à choisir des cadeaux pour leurs proches, car ses idées étaient toujours débiles. Pendant un instant, on pouvait voir un mince sourire se glisser sur les lèvres du jeune homme à ces pensées, mais aussitôt ramené à la réalité, le rictus se dissipa. Les décorations étaient toujours dans leur boîte, tout ce qu'il avait était son sapin nu dans le salon. En fait, seul, Noël n'est plus Noël. Enfin, bref, il allait devoir s'y habituer, comme avec tout le reste. Au moins, ce soir, il allait pouvoir penser à autre chose. Un couple d'amis dans le voisinage, qui était de retour en ville après avoir passé deux ans en Europe, l'avait invité à venir à un party pour célébrer leur retour et en profiter pour faire un échange cadeaux. Bien entendu, comme à son habitude, il fut de dernières minutes pour acheter le présent. Il dû avoir passé un bon quatre heures au centre d'achat à la recherche d'un truc potable. Quelque chose qui pourraient satisfaire tout le monde. Il aurait bien pris une carte-cadeau d'un magasin, mais l'hôtesse de la soirée l'avait bien avertis qu'il devait se forcer un peu. Il finit donc par opter pour une cafétière Keurig. Une machine assez populaire ces dernières années, personne ne peut être déçu d'en recevoir une. Pour la soirée, niveau vestimentaire, il s'était contenté d'une chemise et un jeans. Rien de plus simple. Il avait hésité à mettre une cravate, mais avait laissé tombé l'idée. Ce n'était qu'une soirée entre amis, rien de trop fancy. Un dernier coup d’œil dans le miroir et il était prêt.

Arrivée à la maison des Newman, il fut accueillit par Rachel, l'hôtesse de la soirée. Une amie qu'il s'était fait à son arrivée dans le quartier. Elle était la voisine sympa qui tentait toujours de garder une bonne relation avec ses voisins. Après deux ans à l'étranger, c'était sûr et certains qu'elle allait y remédier. « Oh Hunter, trop contente de te voir et en pleine forme en plus. » Avant qu'elle prenne le cadeau qu'il tenait en main, elle vint poser ses lèvres sur ses joues. « Adeline ne vient pas ? » À ces mots, le reporter se crispa et pouvait sentir son cœur se serrer dans sa poitrine, mais tentait de rester calme. Bien sûr, étant de retour depuis peu, elle n'avait sûrement pas eu la nouvelle. En même temps, il ne le criait pas sur tous les toits. Ce pourquoi il ne mentionna pas le divorce. Il n'avait pas envie d'en parler, ni de fournir des explications. « Non, pas ce soir. » Et aucun autre soir non plus. « C'est bizarre, elle avait pourtant confirmé. Et bien, tant pis. » ajouta-t-elle en le débarassant de son manteau et de retourné auprès de ses invités, laissant le jeune Grayson bouche-bée à l'entrée. Adeline allait être présente ce soir ? Les battements de son cœur se faisaient entendre dans ses oreilles tellement ils étaient forts et rapides. Il avait besoin d'un verre, tout de suite. Il rejoignit le mini-bar et se servit un verre de whisky avant quelques potes vinrent le retrouver pour discuter de sport, lui changeant légèrement les idées. Dès que la porte d'entrée s'ouvrait, il tournait la tête avec l'espoir d'y voir son ex-femme, mais après six personnes, il perdit espoir. Elle avait sûrement douté qu'il serait présent et changé d'idée. Ou pas... Une demoiselle présente cria le nom de celle avec qui il avait partagé une bonne partie de sa vie. Tranquillement et sûrement, il tourna son regard vers Adeline qui se tenait dans l'entrée avec le même sourire radieux qu'avant. Il avait l'impression d'être dans l'un de ses rêves, mais c'était bien réel. Il ne pouvait pas détacher son regard d'elle, analysant chacun de ses gestes pour voir si elle avait changé. À savoir si elle était heureuse ou épanouie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adeline Maurel

avatar

○ TREE LEAVES : 15

MessageSujet: Re: i try but i don't do too well with apologies (+) adeline   Lun 21 Déc - 19:41

i try but i don't do too well with apologies... × ft. Hunter & Adeline
Voilà un bon quart d'heure qu'Adeline est plantée là, devant son dressing. Pour la première fois depuis un bon moment maintenant, elle ne sait absolument pas comment s'habiller. Si ça ne tenait qu'à elle, Adeline resterait à la maison, emmitouflée dans sa couverture avec le nouveau film de Leonardo Dicaprio comme seule compagnie: mais elle a fait une promesse à une vieille amie qu'elle n'a pas vu depuis quelques années. Elles étaient proches, avant et Adeline meurt d'envie de lui poser tout un tas de questions sur leur voyage en Europe, qui a duré environ deux ans. Puis ça ne lui fera certainement pas de mal de sortir un peu, pour changer: elle a l'impression de devenir folle en ce moment parce ses journées se ressemblent trop. Adeline veut du changement, donc elle a décidé d'honorer sa promesse en confirmant sa présence la veille au téléphone. Et là voilà ici, coiffée et maquillée, mais encore vêtue de son peignoir, n'ayant aucune idée de ce qu'elle va porter. Il est clair qu'elle doit être un minimum chic, sans pour autant sembler trop "habillée" -elle ne va pas aux Oscars, non plus...-. Poussant un profond soupir, elle passe une main dans ses cheveux et farfouille encore un instant dans le large rayonnage de robes qu'elle possède. Certaines ont été achetées récemment, mais certaines d'entre elles datent de bien plus longtemps. Notamment une petite robe noire magnifique, qu'elle avait acheté spécialement pour fêter sa première année de mariage. Elle-même n'arrive pas à croire qu'elle l'a encore et surtout, qu'elle a eu envie de la garder. Aujourd'hui, elle ne la porte plus, mais Adeline n'a pas le coeur de s'en séparer: tout d'abord parce qu'elle a une valeur sentimentale, mais aussi parce qu'elle lui avait couté un bras. Nostalgique, elle passe ses doigts sur le tissu noir, avant de porter son choix sur une autre robe. Rouge sang, elle est très jolie, toute simple avec quelques strass sur corset ici et là. Elle les accompagne de ballerines de la même couleur, une pochette noire où elle range son téléphone et ses clefs de voiture. Et, avant de partir, elle applique sur ses lèvres un rouge à lèvres rosé, se regarde une dernière fois dans le miroir pour ajuster ses boucles châtain autour de son visage. Puis la voilà partie. Bizarrement, elle se sent légère et a réellement envie de s'amuser. De ne plus penser à rien et de renouer avec ceux qui ont fait partie d'une vie qu'elle pensait avoir laissé derrière elle. Enfin, pas totalement.

Une fois sur place, Adeline se demande si elle n'est pas en retard. Il y a déjà un peu de monde et sourit timidement à certains. Elle ne connait personne, et semble reconnaitre quelques visages...Mais rien de bien concret. Des yeux, elle cherche les hôtes de la soirée, son petit paquet dans les mains. Oui, qui dit fête, dit cadeau et Adeline a opté pour la facilité: à savoir, un coffret DVD, parce qu'elle sait qu'ils aiment tout genre de séries et de films. Elle ne s'est pas vraiment cassé la tête, mais après tout, le geste compte non? Soudain, une voix l’interpelle en criant son prénom devant tout le monde et Adeline se retourne. Puis un grand sourire illumine son visage lorsqu'elle reconnait une de ses amies, qu'elle avait un peu perdu de vue depuis le divorce. "Oh mon dieu, tu es magnifique! A côté, j'ai l'air d'un boudin!", lui dit la jeune femme qui l'avait appelée et l'avait rejointe depuis. Adeline secoua la tête, amusée et la serra dans ses bras, veillant à ce que le paquet ne soit pas écrasé. "N'importe quoi! Comment ça va, depuis le temps?" "Adeline?", s'écria l'hôtesse de la soirée qui venait d'arriver près d'elles. "Tu es venue finalement, c'est génial!" Le sourire d'Adeline s'effaça légèrement et elle arqua un sourcil. "Euuuuh...Oui, on s'est appelé hier, tu te souviens? Je t'ai dit que je venais. Tiens, cadeau!", répondit-elle en fourrant gentiment son paquet dans les mains de Rachel. Celle-ci sourit et dit en haussant les épaules: "Je sais pas, comme ton mari m'as dit que tu ne serais pas présente ce soir, j'ai cru que tu avais eu un empêchement, c'est tout! Avoue que tu bosses encore comme une tarée et que tu n'étais pas sûre de pouvoir être là donc tu lui as demandé de te couvrir...Mais ce qui compte, c'est que tu sois là! Merci pour le cadeau!" Puis telle une tornade, Rachel disparut pour aller saluer d'autres invités. "Ton mari?", demanda l'amie d'Adeline, encore près d'elle. "...Attends, Rachel est pas au courant que Hunter et toi vous avez..." Pour toute réponse, Adeline secoua la tête. A vrai dire, elle n'écoute qu'à moitié ce qu'on lui dit depuis qu'elle a entendu le mot "mari" franchir les lèvres de Rachel. Et là, elle ne peut pas s'en empêcher: ses yeux cherchent Hunter dans la pièce. Jusqu'à ce qu'elle le trouve, près du mini-bar. A quelques mètres d'elle. Aussi beau que dans ses souvenirs. Son envie première est de se jeter dans ses bras, mais elle se met une claque mentale: Hunter n'est plus son mari. Et il lui a fait tellement de mal...

Eh bien la soirée promet d'être intéressante.

   
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter Grayson

avatar

○ TREE LEAVES : 60

MessageSujet: Re: i try but i don't do too well with apologies (+) adeline   Mar 22 Déc - 5:48

Le jeune Grayson n'avait jamais tourné la page sur son ex-femme, mais il avait réussi à se faire à l'idée que c'était terminé. Du moins, c'était ce qui essayait de se convaincre à chaque jour de sa misérable vie. Depuis qu'il a reçu les papiers de divorce signés, il a avait réalisé qu'il l'avait perdu pour de vrai. Il aurait voulu en discuté avec elle avant de tout officialisé, régler leurs problèmes, mais elle avait déjà fait son choix. Au fond, il le mérite. Après toutes les fois où il l'a blâmé pour son état, toutes les promesses qu'il avait brisées, les adultères qu'il a commis. Il mérite même pire. Quoique, pour lui, c'est la pire chose qui ait pu lui arriver. L'accident lui avait coûté sa carrière et son rêve, oui, mais ses propres actions lui avait couté le bonheur - ce qu'il avait réaliser un peu trop tard. La revoir était devenu un fantasme, plus une réalité. Il avait beau se créer plein de scénarios différents sur leur retrouvaille, mais ils ne virent jamais le jour. Jusqu'à ce soir. Contrairement à les scènes qu'il s'était fait mentalement ces derniers mois, il était moins confiant et plus nerveux. Une part de lui voulait aller vers elle, l'autre le restait cloué au sol près des mecs. Il avait peur. Peur de sa réaction, peur du rejet. Dans leur début, il trouvait amusant lorsqu'elle l'envoyait boulé, mais maintenant, c'était différent. Ce n'était plus un jeu débile qui se passait entre eux. C'était la vie, c'était réel. Leur regard se croisèrent finalement et il fut soulagé de constater qu'il n'y avait pas de haine dans celui de la jeune femme. En fait, il n'arrivait pas vraiment à cerner ce qu'elle ressentait présentement, mais ce n'était pas de la colère. Aucun sourire échangé durant ce petit moment, Hunter fut le premier à baisser la tête. Il ne se sentait pas totalement à l'aise, il était plutôt gêné de la situation. La plupart des gens présents ce soir étaient au courant de leur divorce - sauf pour Rachel, mais elle a une bonne excuse pour être autant dans l'innocence - et c'était tout aussi malaisant pour eux que pour les deux concernés. Le prochain trente minutes fut consacré à trouvé une manière de l'abordé sans passer pour le mec qui agis comme si rien était, mais sans jouer au relou non plus. De plus, elle parlait avec ses copines, ce n'était pas le bon moment. Les mecs avec qui je discutais se dirigèrent sur la terrasse derrière la maison pour fumer et, comme il lui avait proposé, il les suivit. En tant que sportif qui se respect, Hunter n'est pas un fumeur et ne l'a jamais été. Du moins, de cigarettes. Il a déjà été jeune, un petit joint de temps en temps à déjà fait partie de sa routine, mais tout ça date de longtemps. « Je reviens les gars. » Une fois de retour à l'intérieur, il s'arrêta après avoir posé les deux pieds dans la cuisine en y retrouvant Adeline. Cela aurait pu être moins malaisant s'il y avait eu d'autres personnes avec eux dans la pièce, mais ils étaient seuls. Malgré la petite musique de Noël qui se faisait entendre dans toute la maison, le silence entre eux se faisait lourd. Il aurait bien pu laisser tomber et retourner avec les autres dehors, mais c'était maintenant ou jamais. Cela faisait plus d'un an qu'il ne l'avait pas vu, il avait tant de chose à lui dire, tant d'explication à faire. C'était à savoir si elle était prête à l'entendre. « Hey. » souffla-t-il en s'approchant doucement d'elle. Il força un mince sourire pour cacher le malaise. « Je suis désolé, je ne savais pas que tu étais invité aussi, sinon je serais resté chez moi. » Faux ! Il serait venu sans hésitation. Il voulait seulement qu'elle sache qu'il ne l'avait pas piégé en se pointant à ce party. Déjà que son cœur n'était plus trop à la fête depuis son départ. Face à elle, autour de l'ïlot de cuisine, son regard s'attarda sur la boîte de chocolat qui se trouvait devant elle. « Je vois que tu as trouvé le jackpot. » Il était loin d'avoir oublié à quel point elle raffolait du chocolat. C'était à ce demandé si elle était plus contente de retrouvé lui ou la boite de chocolat qu'il lui achetait à la Saint-Valentin. Ce brin de souvenir lui tira un sourire, un vrai. Il ne savait pas s'il faisait bien de lui parler ainsi, comme si leur séparation n'avait pas affecté leur amitié, mais que pouvait-il faire d'autre ? Demander des explications sur le champs ? Non. Avant tout, il voulait prendre de ses nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adeline Maurel

avatar

○ TREE LEAVES : 15

MessageSujet: Re: i try but i don't do too well with apologies (+) adeline   Mer 23 Déc - 2:46

i try but i don't do too well with apologies... × ft. Hunter & Adeline
Adeline est perdue. Totalement perdue. Pourtant, elle aurait du s'en douter: Rachel et son petit ami sont un couple d'amis que Hunter et elle avaient en commun. Alors forcément, il allait être là: dire que ça ne lui était pas venu à l'esprit. Ou peut-être que si...Mais ne serais-ce que la voilà, en train de le regarder, comme si le temps s'était arrêté autour d'elle. Et finalement, il détourne le regard le premier, l'air gêné et Adeline, pour une fois, n'a aucune idée de ce qu'il pense. Dire que lorsqu'ils étaient encore tout jeunes mariés, elle arrivait à le déchiffrer en une seconde. L'accident a tout gâché et continue de les torturer, d'une manière ou d'une autre, bien que le temps ai fait cicatriser pas mal de choses. Et le temps reprend soudainement son cours. Ses amies viennent lui parler et elle renoue avec un petit groupe de femmes, dont la moitié sont mariées ou encore divorcées comme elle. Rachel, elle, est la seule a être encore dans l'ignorance en ce qui la concerne et elle ne compte pas lui dire. Pas encore. Et puis, pourquoi parler de choses aussi triste durant une fête qui est censée symboliser leurs retrouvailles à tous? Alors Adeline essaie de passer outre le fait que son ex mari se trouve là, à quelques mètres. Mais parfois, elle glisse son regard vers lui, et le regarde parler avec des hommes qu'elle connait de près ou de loin. Il a l'air bien, et ça la rassure, elle qui s'est souvent demandé ce qu'il devenait: Elle se souvient encore des fois -de trop nombreuses fois-, où elle a décroché son téléphone et composé le numéro d'Hunter, sans pour autant appuyer sur la touche 'appeler'. Elle a même gardé une ou deux photos d'eux auxquelles elle tient particulièrement: parce que, qu'elle le veuille ou non, il a fait parti de sa vie. Et d'elle. Voilà pourquoi c'est aussi dur de le revoir aujourd'hui. Cette situation la rend nerveuse, tellement qu'elle essaie tout de même de faire bonne figure. De s'occuper l'esprit en discutant et plaisantant avec ses amies.

Jusqu'au moment où elle sentit qu'elle arrivait au point de rupture: Elle eut soudainement l'impression d'étouffer, de sentir un vertige la gagner. Alors elle profita d'un instant où les filles se mirent à parler de bébé et de quelles couches seraient les meilleures pour s'éclipser et se rendre à la cuisine. Là, Adeline posa ses mains à plat sur le plan de travail et se pencha légèrement avant de prendre une profonde inspiration, les yeux fermés. Puis, lorsqu'elle les réouvrent, son regard tombe sur une boîte estampillée d'une marque qu'elle connait bien. Une marque de chocolat. Elle regarde à gauche et à droite, vérifiant que personne n'arrive et ouvre la boîte: l'alcool qu'elle a ingurgité l'aide à se permettre de faire une telle chose. Et la voilà, en train de dévorer des chocolats alors que ses amis font la fête dans la pièce d'à côté. Soudain, Adeline sent une présence, et tourne machinalement la tête. Là, elle manque de s'étouffer en voyant Hunter arriver. Il la salut, l'air presque timide et elle passe une doigt sur le côté de ses lèvres pour chasser le chocolat qui aurait pu s'y loger. "Hey..." Que dire d'autre? Puis elle secoua la tête et chassa sa remarque d'un léger haussement d'épaules. "Ce n'est pas grave. Je...je veux dire: ce sont nos amis et on ne va pas s'empêcher de les voir sous prétexte que nous ne sommes plus ensembles. Bien que Rachel risque de tomber de haut en apprenant la nouvelle..." Et voilà qu'elle plaisante, à sa manière. Qu'est-ce qui lui prend? Bon, après tout c'est son truc: détendre l’atmosphère autant qu'elle peut quand elle est nerveuse.
Puis elle remarqua le regard d'Hunter qui glissait sur la boîte de chocolat, qu'elle ferma en vitesse, après en avoir mangé au moins cinq ou six. Sans pouvoir s'en empêcher, elle sourit timidement et passa une main dans ses cheveux, gênée. "Oui je...J'en avais besoin, je crois, parce que toute cette situation est un peu euh...Enfin bref, sinon...Comment tu vas?"

Qu'est-ce qu'elle était censée dire? Qu'est-ce qu'elle était censée faire? Est-ce que ça se fait de demander à l'homme à qui on a soi-même envoyé les papiers du divorce comment il va? Adeline n'en a aucune idée et se sent réellement mal à l'aise. Elle détourne alors le regard et résiste à l'envie pressante de reprendre un autre chocolat.

   
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter Grayson

avatar

○ TREE LEAVES : 60

MessageSujet: Re: i try but i don't do too well with apologies (+) adeline   Jeu 24 Déc - 16:24

Pas une seule fois, Hunter avait songé à l'idée que Adeline soit présente ce soir et pourtant, il avait toutes les raisons de le faire. Le couple qui avait organisé la soirée était de bons amis du temps où ils étaient toujours mariés. Leur séparation n'avait pas affecté leur relation avec leur amis. Quoiqu'il avait remarqué que certaines filles le dévisageaient, sachant qu'il n'avait pas été le mari le plus sympathique avec sa femme. Mais au moins, elles restaient mature et l'avaient quand même salué à son arrivée. Pour ce qui était des mecs, eux s'en foutaient. Tant que Hunter était toujours partant pour mater des matchs de sports ensemble et prendre quelques bières, ça ne leur causait aucun problème. Ils ne s'en mêlaient pas. Avec ces derniers, il avait passé quelques minutes à l'extérieur pensant que cela le détendrait un peu, mais non. La présence de son ex-femme l'affectait beaucoup, il ne savait pas comment réagir face à elle, car au fond, il n'avait aucune idée de ce qu'elle ressentait à son égard. De la haine, de la joie, de l'indifférence ? Il allait bientôt de le découvrir. Tandis qu'il refit son entrée dans la cuisine, il tomba sur Adeline qui semblait s'être isolé un moment. Il profita du fait qu'elle n'avait toujours pas remarquer sa présence pour la contempler quelques secondes. Son regard descendit vers ses épaules nus où se sont souvent posés ses lèvres ainsi que la qui mettait en valeur son corps. Un an avait passé et elle restait toujours la même, toujours aussi belle... et petite. Avec leur vingt-cinq centimètres de différence, Hunter avait toujours eu un malin plaisir à la taquiner, mais c'était ce qui faisait le charme de la jeune Maurel. God, qu'elle lui manquait. Bien qu'il le savait déjà, la revoir ne faisait qu'empirer son manque. Après toutes les fois où il s'était imaginé ce moment, cette fois, c'était réel. Elle lui avait retourné ses mots, ce qui était un bon début malgré le malaise qui règnait dans la pièce. Sa remarque sur Rachel aurait pu le faire rire, mais les mots qui le précédaient l'empêchait d'en rigoler. Entendre "nous ne sommes plus ensembles" de sa bouche faisait encore plus mal que d'avoir signé les papiers du divorce. Un pincement au coeur, il glissa tout de même un mince sourire en coin avant de baisser son regard sur le plan de travail sans répondre. Il la connaissait assez pour savoir qu'elle ne voulait pas réellement en rire, elle voulait tout simplement détendre l'atmosphère. Tout comme lui, elle était nerveuse. C'était typique d'elle de faire ça et Hunter aurait bien pu s'y mettre aussi, mais pas sur ce sujet. C'était plus délicat. Normalement, si cela avait été quelqu'un d'autre, il aurait agis comme si toute cette situation ne le dérangeait pas et montrer qu'il était bien sans elle, mais il ne voulait pas le faire. Premièrement, c'est loin d'être le cas, il ne s'en remettra sûrement jamais. Et puis, deuxièmement, il voulait qu'elle comprenne que son absence l'affectait beaucoup. Bien qu'elle l'a sûrement déjà compris avec les milliers de messages qu'il lui a laissé suite à son départ. Lui qui déteste laisser des messages vocales sur répondeur, il s'est gâté. Le silence qu'il y avait suite à la remarque de la jeune femme n'améliorait pas les choses, c'est pourquoi il se permit à son tour de plaisanter en réalisant qu'elle avait trouvé la boîte de chocolats. Dans le temps où ils étaient mariés, ils avaient une tradition. La journée suivant l'Halloween, le couple se rendait au supermarché et dévalisait quasiment la ranger des sucreries. Tout était en solde, autant en profiter. Comme ça, ils avaient du chocolat pour longtemps, mais on sait tous que ça ne durait que quelques jours. Il acquiesça à sa réponse, car lui aussi avait fait la même en suivant les mecs dehors. Un peu d'air frais. « J'ai déjà été mieux... mais sinon, je remonte la pente peu à peu. » Hunter ne voulait pas dire ça pour la faire culpabiliser ou quoi que ce soit, il voulait tout simplement être honnête avec elle. Pendant quelques secondes, il hésita à continuer de parler. Il se demandait si ça serait de trop pour la situation, mais décida quand même de se lancer. « Je me suis finalement trouvé un boulot en tant que reporter sportif pour le journal d'Eureka Spring et le weekend, je coach les petits au baseball. » enchaîna-t-il avec un sourire, prouvant qu'il avait trouvé un truc bien. Deux boulots auraient pu être trop pour lui, mais non. En fait, ça le faisait sortir et oublier le fait qu'à la maison, ce n'était plus que le chien et lui. Rester enfermé jouait beaucoup sur lui moralement, mais seul, s'était encore pire. « Ça m'aide à me changer les idées. Et toi, tout ce passe bien de ton côté ? » Il s'est toujours demandé si elle était bien depuis leur divorce ou si comme lui, il avait du mal à s'y faire. Oui, elle était mal à l'aise face à lui, mais cela ne voulait pas dire qu'elle n'avait pas fait le deuil de leur relation. C'était ce qu'il redoutait en fait. Qu'elle ait réussi à tourner la page et qu'elle était bien ainsi. C'est peut-être égoïste, mais il préfère savoir que sans lui rien ne va. Il veut son bonheur, mais n'arrive pas à accepter le fait qu'il n'en fasse pas partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: i try but i don't do too well with apologies (+) adeline   

Revenir en haut Aller en bas
 
i try but i don't do too well with apologies (+) adeline
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arboretum Adeline, entre Berry et Bourgogne
» Les ingénieurs s'en vont.
» PL - Feuilleté dukan à la viande haché et légumes du soleil – d’Adeline
» PP - Glace à l’italienne à la fraise – d’Adeline
» Paul Bedel et les autres dans Paris Match.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ○ EUREKA SPRING (US-AR). :: zach hill drive :: residential area-
Sauter vers: