AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 All we need is somebody to lean on

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Taylor Reed

avatar

○ TREE LEAVES : 8

MessageSujet: All we need is somebody to lean on   Dim 20 Déc - 22:43


(Reed, Taylor)
- plus que belle, elle était surprenante  -
©vsangeltumblr, baudelaire

nom completTaylor-Rose. Le père voulait un garçon, le père a eu une fille. Mais il n'a pas renoncer à l'appeler Taylor.  Reed. Nom du père, nom associé au grand scandale politique qu'a fait éclater sa propre fille. Garder son nom reste pour elle un moyen de marquer sa victoire et d'assumer que, si son père est un escroc, elle pouvait être bien différente. âge, date de naissance ○ vingt-cinq ans, dans la force de la vie et de l'âge, née un certain 10 avril signe astrologique ○ Bélier. Femme de caractère, d'ambition et d'intelligence. origines et nationalité ○ Américaines, née à Springdale et a déménagé il y une dizaine d'année à Eureka Springs avec sa mère suite au divorce de ses parents. job, études ○ Journaliste qui touche à tout. statut civil ○ Célibataire qui a du mal à se poser quelque part. traits de caractèreHyperactive ; ambitieuse ; intelligente ; cultivée ; charismatique ; manipulatrice ; parfois froide et arrogante ; fêtarde ; joueuse ; protectrice ; réfléchie mais parfois impulsive >> Taylor elle est la femme qu'on déteste et qu'on adore. Elle est celle qui parait trop parfaite, trop ambitieuse, qui réussit trop tout ce qu'elle entreprend. Intelligente, hyperactive, elle s'interesse à tout ce qui l'entoure et brille professionnellement parlant. Elegante, distinguée, elle a un charisme qui en ferait fondre plus d'un. Déterminée, fonceuse et souvent un brin manipulatrice elle fonce pour obtenir ce qu'elle désire sans ne jamais rien lâcher. Chez elle, tout est contrôle. Rare sont les coses qui l'atteignent réellement, elle est plutôt du genre à se montrer froide et arrogante si on la blesse. Elle ne veut pas montrer ses faiblesses et veut se montrer forte dans toutes les situations.  objet fétiche ○ Un médaillon qu'elle a toujours autour du cou, sa meilleure amie lui a offert la veille de la publication de son article contre son père et Taylor pense qu'il lui a porté bonheur et qu'il continue à le faire aujourd'hui. groupe ○ WIND


- Make myself a headband from your fallen leaves -
Tout avait bien commencé, pour Taylor. Un père haut placé, assez d’argent pour que la mère puisse passer ses journées à s’occuper de la petite et faire du shopping, la vie rêvée d’une femme pas vraiment ambitieuse et carrément profiteuse. Jusqu’au jour où le père décide de virer sa femme et sa fille de chez lui pour en ramener une autre, de femme. Et là tout s’écroule ou plutôt, le monde entier de sa mère s’écroule.  Taylor elle n’a jamais digéré, elle n’a jamais accepté de voir sa mère malheureuse à cause d’un abruti fini. Alors toujours au fond d’elle-même elle a gardé cette envie de vengeance, cette idée qu’un jour elle l’anéantirait. C’est ce qu’elle fit. Elle commença sa carrière de journaliste comme ça, en fouinant dans les affaires de son propre père. Elle le fit plonger pour détournement de fond, elle détruisit sa carrière et sa nouvelle famille ; elle ne ressent aucune pitié pour lui, quoi qu’elle se dit que finalement, c’est sans doute qu’un pauvre type. (+) Sa mère fait dépression sur dépression, avoir vu couler son ex-mari n’avait pas remonté son moral et sa santé fragiles. Pour ça Taylor s’en veut, alors elle essaye de l’aider comme elle peut et passe la voir tous les jours. (+) Taylor, elle a débuté sa carrière de journaliste en publiant un papier qui envoya directement son père en taule. Il n’y resta pas longtemps, mais assez pour propulser la carrière prometteuse de sa fille. Aujourd’hui, elle touche à tout. Aussi bien les affaires politiques que la mode, le sport, les faits divers … Elle aime particulièrement raconter des histoires mais tout ce qu’elle trouve intéressant, elle le publie. (+) Derrière son corps de barbie et ses cheveux blonds, elle a une culture générale de dingue, Taylor. Elle touche à tout, s’intéresse à tout. Il y a tellement de choses qu’elle voudrait découvrir tout en sachant qu’elle ne pourra pas toutes les faire, elle trouve toujours ses journées trop courtes à force de courir partout pour faire mille et une choses. (+) Oui elle est hyperactive, elle ne tient pas en place, semble toujours avoir un emploi du temps surchargé. Elle ne dort presque pas, la nuit, parce qu’elle trouve que c’est une perte de temps. Elle, elle préfère vivre. Elle sort, s’amuse, profite de la vie et de sa jeunesse. (+) Elle fait pas mal de sports : natation, équitation, footing, tennis … Elle aime se dépenser.  (+) Elle est végétarienne depuis un l’article qu’elle a écrit sur les conditions de l’abattage des bêtes.  (+)  Elle est une femme indépendante qu’on saisit rarement ; elle dit n’avoir besoin de personne ou presque. Sa meilleure amie fait partie des exceptions, elle est sa boule de lumière quotidienne, celle pour qui elle donnerait tout. (+)  Elle aime autant le corps masculin que féminin. Les courbes des femmes la rendent dingue, mais l’homme a un sacré avantage que les femmes n’ont pas … Finalement pour elle, avoir les deux dans son lit reste la meilleure façon de la combler. (+) Attention, elle est loin de donner son corps à n’importe qui. Elle aime les plaisirs charnels et ne s’en cache pas, mais elle est une femme qui se mérite et qui aime se faire désirer. (+) On la dit souvent "attachiante", elle a ce quelque chose de parfaite et d'unique qui pousse à l'aimer, et aussi ce côté petite garce qui pousse à la détester. Ses manières, ses mimiques, cette façon qu'elle a de toujours penser avoir raison et de ne surtout jamais assumé ses tords .. Tout ça énerve beaucoup. Mais elle se fou pas mal de ce qu'on peut penser d'elle.


-Cover me in honeysuckle memories -
« Petite garce. » Elle se retourne, lève les yeux vers un père fou de rage, presque en larmes, conscient des conséquences qu’aurait l’article qu’il venait de lire sur sa carrière, sur sa vie. Taylor jouait depuis des mois, des années, et elle était plutôt fière de sa proche victoire. Son père, elle l’avait aimé passionnément. Il avait été très important pour elle quand il s’occupait d’elle et de sa mère avec soin et attention. Petite, il leur apportait tout le nécessaire pour qu’elles soient heureuses et, sans prévenir, il avait soudainement préféré partir avec une autre, si jeune qu’elle aurait pu être sa fille. L’argent et le pouvoir politique avait fini par lui faire tourner la tête, lui faire oublier les véritables valeurs. Il avait chassé sa femme et sa propre fille hors de chez lui pour s’y installer avec sa nouvelle maitresse, et n’avait eu aucune pitié pour les conditions déplorables dans lesquelles elles allaient maintenant devoir vivre. Mère au foyer, elle n’avait jamais travaillé et avait dû troquer une villa avec piscine à Springdale contre un petit studio deux pièces dans la petite ville d’Eureka Springs. « Garce ? La roue tourne toujours, Papa. » Elle articula le dernier mot avec beaucoup d’ironie et de sarcasme. Elle avait presque envie de rire. Elle se sentait si puissante, si supérieure à ce pauvre type qui venait de tout perdre. Depuis des années, il détournait des fonds, lui, l’homme politique et d’affaires pourtant si respectable, il jouait avec l’argent et ne s’en cachait habilement. Mais au cœur de sa famille, pourtant, il laissait ses magouilles éclater au grand jour, chose qu’il n’aurait sans doute jamais dû faire devant les oreilles grandes ouvertes de Taylor. Mais il ne pouvait pas savoir de quoi était capable sa fille, il ne pouvait pas savoir que, depuis ses quinze ans, elle attendait ce moment où elle serait assez mûre pour pouvoir l’anéantir, le faire tomber plus bas que terre. A chaque fois qu’elle lui rendait visite, derrière ses sourires hypocrites, elle cherchait des informations qui pourraient lui servir plus tard. « Tu n’imagines même pas ce que cet article va provoquer et combien il va détruire tout ce que j’avais construit, Taylor. Tu n’es qu’une gamine, une gamine pourrie gâtée cherchant à venger son petit égo et celui de sa pauvre mère mais la vie ne tourne pas autour de vos petits nombrils alors retire cet article ou donne-moi un droit de réponse, fais quelque chose d’intelligent a lieu de jouer à la journaliste arriviste. » C’est là que Taylor se mit à rire, à pouffer. Elle se savait plus mûre et plus intelligente que la plupart des filles de son âge. Elle se sentait femme alors qu’elle n’avait qu’à peine la vingtaine.  Si elle détestait autant son père, si elle voulait détruire sa vie et sa carrière, c’était simplement car il avait brisé sa mère, l’avait envoyé plus bas que terre. Elle n’avait eu que lui de toute sa vie, n’avait aimé que lui, ne vivait que pour lui. Elle était dépendante de lui aussi bien sentimentalement que financièrement puisqu’elle n’avait jamais travaillé, entretenue par cet homme qui gagnait bien assez d’argent pour d’eux, et même bien plus. Alors, quand il était parti avec une autre, elle s’était effondrée et ne s’était pas vraiment relevée depuis. A moitié dépressive, passant des journées entières chez elle, n’ayant plus goût à rien, elle travaillait comme caissière parce qu’elle n’avait d’expérience nulle part ; sa vie était devenue tout ce qu’elle détestait et pour ça, Taylor ne pardonnerait jamais à son père. «  Détrompe toi, je sais exactement les conséquences qu’auront cet article et j’espère simplement qu’il t’offrira la petite vie de minable que tu mérites. Ne me remercie pas, c’est un cadeau qui vient du cœur.  » Elle se retourna à ses mots et ne lui adressa plus jamais la parole. Il fit une ou deux années de prison, perdit sa nouvelle femme qui partit avec un autre homme et perdit surtout toute sa crédibilité politique. Taylor, quant à elle, fit un bon dans sa carrière de journaliste grâce à ce scandale dévoilé, et peut aujourd’hui jouir d’une carrière touche à tout, où elle traite tous les sujets qui l’intéresse et laisse de côté les autres.

« Pourquoi est-ce que je tombe toujours sur des cons ? » Sa meilleure amie, son tout, sa joie de vivre et son oxygène, sa bouffée d’air quotidienne. Elles se connaissent depuis dix ans, depuis que Taylor est arrivée en ville après que son père les ait envoyé balader, elle et sa mère, les laissant sans revenu et sans foyer. C’est la mère de cette blondinette qui les a accueillis pendant quelques mois, le temps qu’elles se trouvent un toit convenable en ville. Les deux petites de quinze ans, elles, se sont rapprochées et sont devenues les meilleures amies du monde. Depuis ce jour, elles ne se sont plus lâchées, ont tout partagé et tout vécu ensemble. Elles sont de ces filles qui ne peuvent pas passer une journée sans se voir. Pour Taylor, ce petit bout de femme est son exception, celle en qui elle a éperdument confiance et celle pour qui elle ferait tout. Elle a été là pour elle dans les moments les plus durs, l’a soutenu et encouragé dans tout ce qu’elle entreprenait, notamment dans son article à charge contre son père. « Parce que tu crois trop au prince charmant … Mais tu sais chérie, t’es la plus belle des princesses et aucun prince te méritera vraiment un jour. » Elles se blottissent l’une contre l’autre et s’endorment. C’est devenu une sorte de rituelle, depuis la dernière séparation en date de la belle blonde. Trahie, elle a quitté l’appartement et s’est retrouvé chez Taylor, comme une sorte d’évidence. Elle a besoin de câlin, d’amour et d’affection, elle a besoin d’être rassurée. Mais Taylor, elle, elle ressent ce truc qu’elle n’aurait jamais cru pouvoir ressentir un jour pour sa meilleure amie. Il y a cette attirance incontrôlable, ce désir quand elle se déshabille à côté d’elle pour dormir, cette envie de plus au moindre contact de sa peau contre la sienne. Bisexuelle assumée, elle n’a pourtant jamais cherché à avoir quoi que ce soit avec elle, sachant pertinemment qu’elle aimait la virilité des hommes, leurs muscles et  leur voix rauque. « J’taime Tay.  » Elle l’embrasse sur la joue, lui caresse les cheveux, sourit. Mais c’est pas de cet amour-là qu’elle veut. Taylor elle veut de la passion, de l’adrénaline, des corps qui s’échauffent et se désirent à n’en plus finir. Taylor elle va peut-être devoir s’écarter un peu d’elle, histoire de ne pas craquer, histoire de ne pas faire n’importe quoi, de retrouver leur amitié gâché. Taylor, elle sait pas trop si c’est de l’amour de l’attirance ou du désir, mais elle sait juste qu’elle devient de plus en plus faible quand elle voit le corps parfait de sa blonde et que ce désir non réciproque finira par la rendre dingue.


pseudo, prénom ○ Léa.  age, pays ○ 18 ans, France. avis sur le forum ○ il est top, et en plus fait toute seule c'est vraiment du bon boulot  I love you  type de personnage ○ inventé avatar ○ Behati Prinsloo autre ○ j'espère que vous aimerez ma petite Tayler  amen:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sierra Rovers

avatar

○ TREE LEAVES : 69

• MY HANDS BEFORE MY EYES
○ wishes for the future:
○ wolf pack:

MessageSujet: Re: All we need is somebody to lean on   Dim 20 Déc - 22:50

bienvenue parmi nous. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ron Hepburn

avatar

○ TREE LEAVES : 238

• MY HANDS BEFORE MY EYES
○ wishes for the future:
○ wolf pack:

MessageSujet: Re: All we need is somebody to lean on   Dim 20 Déc - 22:58

la jolie behati. tombe:
bienvenue. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fox Biryuk
always be the alpha
avatar

○ TREE LEAVES : 225

• MY HANDS BEFORE MY EYES
○ wishes for the future: be somebody.
○ wolf pack:

MessageSujet: Re: All we need is somebody to lean on   Dim 20 Déc - 22:59

Behati, ma déesse bave:
Bienvenue !
J'ai hâte de voir ce que tu vas faire de la belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jace Pratt

avatar

○ TREE LEAVES : 50

• MY HANDS BEFORE MY EYES
○ wishes for the future:
○ wolf pack:

MessageSujet: Re: All we need is somebody to lean on   Dim 20 Déc - 23:15

Je ne connais pas, mais elle ne me laisse pas indifférent la demoiselle. --: mouahah:
Bienvenue. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harlei Ryle
she fell into a summer night.
avatar

○ TREE LEAVES : 423

• MY HANDS BEFORE MY EYES
○ wishes for the future:
○ wolf pack:

MessageSujet: Re: All we need is somebody to lean on   Dim 20 Déc - 23:24

Encore désolé pour la réservation. brille:
J'adore le pseudo. coeurcoeur:2
Bienvenue et bon courage pour ta fiche. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yourrippedjeans.forumactif.be
Taylor Reed

avatar

○ TREE LEAVES : 8

MessageSujet: Re: All we need is somebody to lean on   Lun 21 Déc - 0:00

tombe: tombe: tombe:
Sierra - j'adore le prénom, et le choix d'avatar, Blake est subliiime bave:
Ron, Fox & Jace j'fais un lot groupé parce que vous êtes tous les trois parfaits, j'sens que ma Taylor va se plaire ici --: --: Jace j'viendrai faire réparer ma voiture -ou autre chose- chez toi --:
Harlei Holland, les rousses sont les plus belles crier: c'pour ça que je me fais des teintures et pas de soucis, comme je t'ai dit par MP je comprends tout à fait, même si j'aurai préféré que ça marche .. Qui ne tente rien n'a rien tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gail Hemsworth
• SAY YOU'LL REMEMBER ME
avatar

○ TREE LEAVES : 113

• MY HANDS BEFORE MY EYES
○ wishes for the future:
○ wolf pack:

MessageSujet: Re: All we need is somebody to lean on   Lun 21 Déc - 11:46

Cette femme, c'est la perfection ou quoi ? courir: amen: tombe:
Bienvenue brille:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor Reed

avatar

○ TREE LEAVES : 8

MessageSujet: Re: All we need is somebody to lean on   Lun 21 Déc - 22:34

un peu comme toi quoi amen: tombe:
Merci I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harlei Ryle
she fell into a summer night.
avatar

○ TREE LEAVES : 423

• MY HANDS BEFORE MY EYES
○ wishes for the future:
○ wolf pack:

MessageSujet: Re: All we need is somebody to lean on   Mer 23 Déc - 12:05

J'adore le personnage et j'ai hâte de le voir évoluer à Eureka Springs. brille:
Je te valide, bon jeu. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yourrippedjeans.forumactif.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: All we need is somebody to lean on   

Revenir en haut Aller en bas
 
All we need is somebody to lean on
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ANA ≻ somebody to lean on
» Dossier Synthèse LEAN Management à la Poste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ○ WE'RE RUNNING THESE STREETS. :: east of eden :: on top of the world-
Sauter vers: