AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 'cause memories never lie, gail.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ron Hepburn

avatar

○ TREE LEAVES : 238

• MY HANDS BEFORE MY EYES
○ wishes for the future:
○ wolf pack:

MessageSujet: 'cause memories never lie, gail.   Dim 20 Déc - 21:04

- cause I have a bad day,
keep this demons away from me
 -

Le retour à la réalité était d'une erreur navrante. Il commençait, de plus en plus, à se dire qu'il n'aurait jamais du remettre les pieds dans cette ville. Cette ville qui avait été le témoin et l'auteur de sa propre décadence. C'est ici que tout avait commencé, et à ce rythme c'est là que tout se terminerait. Il ne parvenait pas à reprendre ses marques, ses habitudes. La rudesse des conditions, l'instabilité de la vie qui ne tient qu'à un fil le hantait, le possédait, à chaque instant. Il ne pouvait s'en défaire, car c'était dans cette ambiance qu'il avait grandi. Que de garçon doux il était passé à homme déboussolé. Il aurait du être plus malin, plus audacieux. Il n'aurait pas du hésiter à tout envoyer valser, et à dire ses quatre vérités à ce paternel vieux jeu, et tyrannique. Mais la vérité était blessante, il avait été faible. D'une faiblesse désarmante, déroutante, à la limite de l'insoutenable. Il n'avait pas perdu seulement sa vie, mais aussi cet amour, le premier, l'intouchable. Et pour cela, jamais il ne se pardonnerait. Jamais il ne lui pardonnerait. Ses pas le menèrent ici, en ce lieu sacré qu'il redoutait pourtant avec une effroyable terreur. Son corps hésita, trembla, et c'est avec une force de volonté sortie de nulle part qu'il franchit la grande porte. Son regard se promena, partout, ici, ailleurs, ébahi, furieux, mitigé. En silence, il se promena dans les allées, frôlant du bout des doigts les bancs de bois qu'il avait, jadis, réchauffé. Puis, il se retrouva face à Lui. Cet Homme qui était censé prôner le pardon, la rédemption, et qui l'avait envoyé en enfer. Que devait-il faire à présent? Décrocher la statue et tenter de la revendre sur ebay? Ou se jeter humblement à ses pieds, le visage larmoyant, l'implorant d'adoucir sa vie? Et alors qu'il allait opter pour la première option, des bruits de vêtements froissés attirèrent son attention. Le vandalisme devra attendre. - Fucking God, tell me I'm dreaming. - Et pour le blasphème, on fera comme si on avait rien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gail Hemsworth
• SAY YOU'LL REMEMBER ME
avatar

○ TREE LEAVES : 113

• MY HANDS BEFORE MY EYES
○ wishes for the future:
○ wolf pack:

MessageSujet: Re: 'cause memories never lie, gail.   Dim 20 Déc - 23:10


(Gail & Ron)
- Don't ask me questions cause I'm tired of confessing
And I know that it's not much to say but I swear that I'd like to change
 -

Elle était arrivée en courant par la petite porte de derrière. Elle avait oublié de compter les heures, ce matin, encore dénudée dans des draps souillés. Elle était en retard. Son père n'aimerait pas ça. Il ne devait pour autant pas être là, aujourd'hui. Il lui avait parlé d'un rendez-vous à l'extérieur de la ville, une sorte de convention protestante. Quelque chose qu'elle avait fait semblant de comprendre, mais qui l'avait désintéressé bien trop rapidement. Quelle fille faisait-elle, à ainsi souiller le nom Hemsworth. Elle y pensait, souvent. De plus en plus, alors que ses nuits s'agitaient de plus en plus et remuaient les paroles des habitants. Gail ne savait même plus, désormais, ce qu'elle faisait. Ni pourquoi. Encore moins pourquoi.
Elle accéléra le pas, un peu plus rapide. Elle s'était enveloppée de ses éternels tissus de lin qui lui couvraient le corps d'une manière presque ridicule. Elle ouvrit le porte grinçante, puis la grande porte. Dans un silence de plomb, elle alluma les cierges, un à un. Elle resta un instant debout, au milieu, à contempler l'autel. Elle se perdait de plus en plus dans ses pensées, ne sachant plus quoi penser d'elle. Des autres. De sa famille. De tous. Tout semblait plus simple avant qu'Il n'entre dans sa vie et dérobe à la volé les résidus d'innocence qu'une femme peu garder avant de rencontrer un homme. Et depuis, plus rien n'avait vraiment de sens, plus rien n'avait vraiment de valeur. Et elle n'avait plus aucun saints auquel se vouer. Si elle se sentait déjà différente avant, désormais, elle était une étrangère.
Elle choisi de s’éclipser, alors. Elle ferait mieux de vérifier la réserve, s'ils avaient suffisamment de bougies. C'est ainsi qu'elle ne le vit pas entrer. Elle ne le vit pas arriver ni même ne l'entendu. Elle savait qu'il était de retour. Elle en avait entendu parler entre deux murmures sur ses mœurs. Mais elle ne pensait pas le voir ici. Pas si tôt. Pas ainsi. Elle savait, elle. Elle savait ce qu'une croix représentait à ses yeux. Elle savait ce que ce lieu sacré représentait. Elle espérait qu'elle serait épargnée.
Sur le pas de la porte, elle hésita un instant à le déranger. Lui, face au tout puissant, le contemplant. Elle se demanda où se perdait ses pensées et si elles pouvaient être aussi sombre que l'encre. Une boîte de petites bougies blanches dans les mains, elle se décida à faire un pas. Elle se sentait presque gênée d'être là, plus encore dans cette tenue qui l'entravait plus qu'elle ne la flattait. Fucking God, tell me I'm dreaming. Ces simples mots résonnèrent, choquant les murs mais ne l'atteignant nullement. Elle n'était plus atteinte par le blasphème. Elle ne l'avait jamais réellement été.
Hi, dit-elle et le silence tomba. I didn't mean to disturb you. I never thought you would come here.
A quelques pas de lui, tenant une certaine distance, elle se figea. Elle n'avait jamais été la plus proche de Ron. Mais elle s'était étrangement liée à lui. Elle savait où il était parti. Elle savait ce qu'il s'était passé. Et cela la révoltait. Mais lui. Lui, où en était-il depuis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
'cause memories never lie, gail.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thanks for the memories. [Heath]
» Le protectorat de l'ombrelle, 2 Sans forme (Gail Carriger)
» Some memories never end ❀ Heather
» Mon Andrea Gail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ○ EUREKA SPRING (US-AR). :: little blues street :: eureka spring church-
Sauter vers: